Connaissez-vous vraiment le Yoga ?

Pratique encore timide en Occident il y a 50 ans, le yoga s'impose aujourd'hui comme un véritable phénomène international. Mais il y a beaucoup d'idées reçues autour de cette discipline et au vu des nombreuses démonstrations sur Instagram, il est légitime de constater que l'on s'éloigne de l'essence même du yoga.

 

Commençons d'abord par revenir à l'histoire:

Le yoga est né en Inde, il y a plus de 5 000 ans. Mais c’est en  l’an 200 avant JC, que Patanjali, un grand sage connu à l’époque, rassembla les premiers écrits fondateurs du yoga. On les appelle les Sutras.

Ainsi, toutes les lignées du yoga trouvent leur origine dans les yogas sutras de Patanjali.

Et contrairement à ce que l'on pourrait croire, le yoga ne consiste pas uniquement en une pratique physique! En effet, il est intéressant de constater que étymologiquement, le mot yoga vient de la racine sanskrite YUG qui signifie unir, atteler sous le joug… comprenez relier le corps et l'esprit.

En réalité, le yoga est composé de 4 branches qu'il est conseillé d'approcher, afin de mieux comprendre et apprendre l'ensemble de la pratique. Se concentrer uniquement sur l'aspect physique reviendrait à vouloir apprendre la natation en ne nageant toujours que la brasse.

 

Ces 4 branches sont les suivantes:

1.     Le Raja :

C'est la branche la plus connue aujourd'hui puisque c'est celle qui s'occupe des postures (appelées asanas), mais aussi de la respiration et de la méditation. Ce Raja est subdivisé en 4 pratiques majeures:

 

-          Dhâranâ (la concentration)

-          Prathyâra (la maîtrise des sens)

-          Dhyâna (la méditation)

-          Samâdhi (l’extase)

 

 

Le Bakhti :

Il s'agit du yoga de la dévotion, ou de la prière. Comprenez par là l'attachement à une divinité quelle que soit votre croyance. En résumé, avoir la conviction qu'il existe quelque chose de plus grand que nous. Ici, chacun est libre d'appartenir à une religion ou une croyance quelle qu'elle soit et le yoga ne prétend pas la remettre en question. Disons plutôt qu'à travers cette pratique, vous intégrez la gratitude et la reconnexion à la source.

 

3.     Le karma yoga :

C'est la branche altruiste qui s'occupe de la bonne action désintéressée. Faire le bien autour de vous sans rien demander en retour.

 

4.     Le Jnana :

C'est la branche de la connaissance. Cultiver son esprit, étudier les textes, avoir soif d'apprendre et être curieux chaque jour.

 

Vous l'aurez compris la branche la plus connue aujourd'hui est le Raja. il apparaît pour la première fois 800 ans avant JC, dans les « Upanishinad », un des ouvrages fondateurs de l'hindouisme. Le sage Patanjali l'a ensuite formalisé en tant que philosophie reposant sur la connaissance et la maîtrise de soi comme outil permettant d'échapper à la souffrance.

Il sera toutefois encore formalisé au 16e siècle, où il prend le nom de Hata yoga, le yoga postural, rendu encore plus populaire dès les années 1920 grâce à Krishna Machraya, universitaire et fondateur du yoga moderne. Celui-ci confie alors à ses élèves les plus proches, le soin de diffuser le yoga en créant des écoles. C'est ainsi que la pratique se répandit en Europe puis aux États-Unis et en Amérique latine.

Plusieurs de ces élèves, répartis autour du monde, créeront leur propre déclinaison du yoga en se basant toutefois sur les mêmes manuscrits anciens. Chacune de ces déclinaisons porte un nom spécifique, parfois même celui de son maître :  Le Vinyasa découlera de l’Ashtanga, Iyengar (du nom du beau frère de Krishna Macharya), le kundaluni, le sivananda (Swami de son prénom), le jivamukti, le bikram,…

 

Quel que soit le choix, il faut se rappeler que le yoga nécessite une pratique régulière et assidue si vous voulez voir ou ressentir les résultats. Parmi ses bienfaits, vous découvrirez que le yoga :

 

-          développe harmonieusement la musculature de l'ensemble du corps

-          relaxe le corps, le mental et l'esprit

-          améliore considérablement la respiration

-          assouplit la colonne vertébrale

-          renforce la force mentale et la concentration

-          améliore le sommeil

-          fait recirculer des énergies bloquées

-          équilibre l'appétit

 

Notons également que certaines postures spécifiques massent la thyroïde, ce qui est excellent en cas de trouble thyroïdien, assouplit le bas du ventre, soulageant les règles douloureuses ou les problèmes intestinaux, et réduirait de moitié les risques de diabète chez des personnes pré-diabétiques (source : Nagarathna R : « Diabetes Prevention through Yoga-Based Lifestyle:  A Pan-India Randomized Controlled Trial. American Diabete Association » 79 ème revue scientifique de San Francisco, Californie, 11/07/2019)

 

 

Les bienfaits les plus immédiats sont certainement la réduction du stress, l'amélioration du sommeil, et ce bien être inexplicable dans son corps physique... Après une séance de yoga, nous sentons que tout le corps a travaillé jusqu'aux plus petits muscles. Ainsi nous sentons nous reconnectés à nous-mêmes.

 

 

Sport, gymnastique douce, pratique new age?

 

Il est incroyable de constater, en Tunisie ou ailleurs, le nombre de personnes ayant cette image erronée du yoga: un yogi assis en tailleur en train de méditer et de respirer profondément. Lorsque j'étais professeur de yoga, avant de me concentrer sur ma marque najen nature, beaucoup de nouveaux élèves avaient la même réaction après plusieurs mois de pratique: « je ne pensais pas que le yoga était aussi intense »,  « je ne pensais pas transpirer ni me muscler en faisant du yoga », «  J'ai toujours cru que je savais respirer jusqu'à ce que je commence le yoga ».

 

Il est vrai que c'est une discipline surprenante. Souvent on dit que le yoga n'est pas un sport… Je dirais que tout dépend de votre pratique. Si vous avez choisi une variante très physique comme le (Bikram par exemple), que vous le pratiquez chaque jour, que vous respectez bien les principes alimentaires associés, il pourrait tout à fait passer pour un sport. Cependant, attention à ne pas y mettre trop de mental sportif! En effet, le yoga n'est pas une compétition! Sincèrement, je regrette ces nouvelles modes de contorsionnistes sur Instagram, qui ne font que donner énormément de complexes aux débutants et les poussent à vouloir aller trop vite au-delà des capacités de leur corps.

 

Prêt à essayer? Je vous invite à lire mon autre article : «  Yoga : Mes 9 conseils avant votre première séance »!

N'hésitez pas à me dire en commentaire vos anecdotes ou connaissances du yoga, enrichissons cette communauté!

Namasté!

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire